Qu’avons-nous en main à part cette lumière pour irriguer ce qui nous reste d’amour, de générosité et de capacité à vivre notre ténébreux présent pour qu’il se relève de plus belle.

Oui, l’espoir est avec nous, même s‘il n’est plus qu’un rai de lumière. Maille à maille il croîtra pour éclairer brillamment notre belle et merveilleuse réalité. Syriens, héritiers de beauté, de civilisation et de culture à travers des siècles, nous leur demeurerons fidèles jusqu’à notre trépas.

Et pour un instant, nous nous rendons compte que la stupeur, l’absence, a pris possession de nos esprits. Nous ne saurons d’où venir ni vers où aller. Une lumière, une seule, pourrait gommer un peu de nos drames et nous faire toucher, éphémèrement, la grâce. Cette grâce que nous ne saurons voir ni apprivoiser et qui, sans doute, existe.

Notre finalité est persistance et notre au-delà est pérennité.

N’est-ce pas la vie ?

Hiba Sabra